top of page

Pourquoi certains pharmaciens d'officine songent-ils à changer de carrière?


Le travail d'un pharmacien exerçant dans une pharmacie ouverte au publique peut être une profession très gratifiante. Le pharmacien est un acteur de santé de première ligne et son rôle s'est manifesté ces derniers années avec l'épidémie de Corona virus que'on a eu. Il a la possibilité de jouer un rôle important dans la vie de sa patientèle (ses patients et ses clients) en offrant des conseils de santé adéquates, en les fournissant des médicaments et en les aidant à gérer au mieux leurs maladies chroniques.

Toutefois, comme dans toutes les professions, il peut y avoir des moments difficiles qui peuvent ébranler sa confiance et sa motivation au quotidien.

Les agressions verbales et physiques sont des événements malheureusement courants et traumatisants dans les pharmacies. Les pharmaciens peuvent se retrouver en première ligne lors de situations de conflit, en particulier lors de la délivrance de médicaments potentiellement dangereux (stupéfiants,...), d'ordonnances suspectes ou contrefaites et face aux patients parfois agressifs. Sans oublier, la dramatique situation ou le personnel de la pharmacie peuvent se retrouver exposer ou assister à un braquage armé de la pharmacie. Ces situations peuvent laisser des séquelles psychologiques et émotionnelles importantes, pouvant amener certains pharmaciens et leurs assistants à remettre en question au choix de carrière de chaque membre de l'équipe officine.


Lorsque la confiance et la motivation sont touchées, il peut être difficile pour les pharmaciens de se remettre sur pied. Certains peuvent se sentir piégés dans leur situation actuelle, incapables de faire face aux pressions de la profession. Cependant, il est important de se rappeler qu'il est possible de prendre des mesures pour retrouver sa confiance et sa motivation, même après des situations difficiles.

La première étape pour surmonter les défis est de reconnaître que les sentiments négatifs que l'on ressent sont légitimes et valables. Les pharmaciens peuvent être tentés de minimiser les effets de l'agression et de se concentrer uniquement sur les aspects positifs de leur travail. Cependant, en reconnaissant et en traitant les effets psychologiques des événements difficiles, les pharmaciens peuvent commencer à guérir et à avancer.

Il est également important de chercher du soutien auprès de collègues, d'amis et de professionnels.

Les pharmaciens peuvent trouver du réconfort en parlant à des personnes qui ont vécu des situations similaires et en partageant leurs expériences avec d'autres.

Les groupes de soutien professionnels peuvent également offrir une ressource précieuse pour ceux qui cherchent à se remettre sur pied après une agression. Dernièrement l'ordres de pharmacien belge s'est associé à l'ordre des médecins pour fournir une aide anonyme à ses membres qui le souhaitent après une agression.

Enfin, les pharmaciens peuvent envisager de faire un changement de carrière si leur situation actuelle est trop stressante. (Nous en parlerons dans notre prochaine articles sur les reconversion possible d'un pharmacien d'officine)

Il est important de se rappeler que le choix de carrière est personnel et peut évoluer avec le temps. Les pharmaciens qui se sentent piégés dans leur situation actuelle peuvent explorer d'autres options de carrière qui peuvent mieux correspondre à leurs besoins et à leurs intérêts.


Pour conclure, les agressions verbales et physiques peuvent avoir des effets profonds sur la confiance et la motivation des pharmaciens. Cependant, il est possible de retrouver sa confiance et sa motivation en reconnaissant les effets négatifs, en cherchant du soutien et en explorant des options de carrière alternatives. Les pharmaciens ont un rôle important à jouer dans la santé de leurs patients et il est important de prendre soin de leur propre santé mentale pour pouvoir continuer à exercer cette profession gratifiante.


17 vues0 commentaire

Kommentare

Mit 0 von 5 Sternen bewertet.
Noch keine Ratings

Rating hinzufügen
bottom of page